jeudi 20 septembre 2012

Rare "seconde édition" du Dictionnaire de l'Académie française (1696).

Dictionnaire de l'Académie française ("seconde édition" de 1696). Page de titre du tome premier.
Chers lecteurs, je reprends aujourd'hui la publication de mon blogue en vous présentant un exemplaire rare de la "seconde édition" du Dictionnaire de l'Académie française, parue en 1696. Il s'agit d'une impression hollandaise. Dans un article de la Bibliothèque des Chartes publié en 1888 sur les Premières éditions du Dictionnaire de l'Académie française (*) on écrit, en parlant de cette édition : "Il paraît que c'est un livre très rare, même dans les Pays-Bas". Si ce livre était déjà "très rare" en 1888, il est sans doute encore plus rare en 2012. J'ai acquis cet exemplaire d'un libraire allemand il y a quelques années.
Cette "seconde édition" de 1696 suit la première édition du Dictionnaire de l'Académie, parue en 1694. On doit cette édition de 1696 à Marc Huguetan, citoyen d'Amsterdam, qui aurait agi comme prête-nom pour les Coignard, éditeurs officiels du Dictionnaire de l'Académie de 1694. Ils auraient, par cette "réimpression spéciale, assuré leurs droits contre les contrefacteurs hollandais" (source: Félix Courtat, dans sa "Monographie du Dictionnaire de l'Académie française", Paris, 1880, chez Henri Delaroque). Courtat parle ici d'une édition de 1695 que je n'ai jamais vue mais ses explications rejoignent pour le principal celles qu'on trouve dans l'article de la Bibliothèque des Chartes où on dit également que Huguetan agissait de connivence avec les Coignard.
Mon exemplaire est un in-folio qui réunit les deux tomes du Dictionnaire de l'Académie. Le volume a une humble reliure cartonnée, sans doute en attente d'une reliure de qualité. Les pages sont à l'état brut, non-rognées. Voici quelques photos. Note: les photos sont en haute résolution; cliquez avec le bouton droit de votre souris pour "ouvrir le lien", puis cliquez, avec le bouton gauche de votre souris, sur la loupe (le +). Les pages prendront vie! Cliquez sur votre bouton "retour" pour revenir à l'article.




Je complète cette présentation avec la première page de l'épître "Au Roy..." pour en montrer la gravure, par la page du Privilège hollandais, et par la première page des A. Donc:




Je termine cet article en mettant, côte à côte, les gravures des pages de titre du premier tome des éditions de 1694 et de la "seconde édition" de 1696. La gravure de l'édition de 1694 est photographiée avec ma montre de poche.

Gravure de la page de titre de la première édition du Dictionnaire de l'Académie française (1694)

Gravure de la page de titre de la "seconde édition" du Dictionnaire de l'Académie française (1696)

La véritable seconde édition du Dictionnaire de l'Académie française est parue en 1718. Cela dit, la "seconde édition"  de 1696 que je viens de vous présenter sommairement m'est très chère; elle est importante dans l'histoire du Dictionnaire de l'Académie parce qu'elle est du même sang, si je puis dire, que la première édition de Paris, mais exilée aux Pays-Bas.

Ce dictionnaire de 1696, que je viens de vous présenter, est complété par "Le grand dictionnaire des Arts et des Sciences", paru la même année, chez le même éditeur. J'y reviendrai quand je présenterai la véritable première édition du "Dictionnaire des Arts et des Sciences", parue en 1694.

(*) : Lien URL qui mène à cet article, fort intéressant: http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1888_num_49_1_462593

10 commentaires:

calamar a dit…

ah merci Pierre de revenir ! et de nous en apprendre encore.

Pierre Bouillon a dit…

Merci pour ce bon mot!

Pierre a dit…

On voit que les élections sont terminées ;-)) Heureux de vous retrouver, Pierre !

Je ne connaissais pas cette "fausse" seconde édition. On apprend tous les jours avec les canadziens... Pierre

Pierre Bouillon a dit…

Bonsoir Pierre,
Je suis content, moi aussi, de vous retrouver. Oui, les élections sont terminées. Et mon emploi de conseiller politique est terminé lui aussi; mon député a été battu dans sa circonscription et notre gouvernement a perdu le pouvoir. En attendant de nouveaux défis professionnels,je peux donc m'occuper de mon blogue, si longtemps négligé.
Salutations amicales,
Pierre B.

Anonyme a dit…

Bonsoir.

J'ai parcouru avec attention votre blog fort enrichissant.
Je sais maintenant que l'exemplaire du Dictionnaire de l'Académie Française en ma possession, serait en faîtes une contrefaçon d'époque... Puisque daté de 1786 et imprimé à Nismes par Pierre Beaume.

Au plaisir de vous lire sur d'autres articles.

GD

Pierre Bouillon a dit…

Je vous remercie, G*** D***, pour votre commentaire. On voit assez régulièrement cette édition (1786, Pierre Beaume). Cela n'en fait pas un mauvais dictionnaire. Il a sa place dans la longue suite des éditions du Dictionnaire de l'Académie. J'aime autant ma "fausse" seconde édition de 1696 que la véritable seconde édition de 1718.
Cordialement,
Pierre B.

calamar a dit…

les éditions de Pierre Beaume ne sont pas des contrefaçons, puisqu'il avait l'autorisation de les publier. Ce sont des réimpressions, dans un format différent, avec des corrections. Donc des éditions tout à fait respectables !

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Calamar,
Si Pierre Beaume avait la permission de publier, on doit parler d'une réimpression et non d'une contrefaçon. Mais avait-t-il vraiment la permission de publier?
Ce point n'est pas si simple selon moi.

calamar a dit…

oui, c'est vrai que je me suis peut-être laissé entraîné par ma conviction, peut-être à tort.
Dans l'avis de l'imprimeur, on lit "quoique la réimpression, que nous présentons ici, [...] porte le millésime de 1786, par nos arrangements particuliers, avec l'Imprimeur de l'Académie, elle n'a cependant été commencée que le premier juin 1787[...]"
L'édition ne comporte pas de privilège particulier, hors le privilège originel du Dictionnaire.
Peut-être s'agit-il d'une contrefaçon faite avec la permission officieuse du propriétaire du privilège ?

thanh nguyen a dit…


chắn sẽ Trúc Cơ thành công.

Khi Trường Cuồng cúi đầu, khóe mắt Chu Bằng có chút châm chọc, nói:

- Chuyện có liên quan đến loại dịch thể này, ngươi có nói với người khác không?
Chương 68: Trảm sát
Trương Cuồng lắc đầu, nói:

- Đại sư huynh! Việc này ở Huyền Đạo tông chỉ có hai người chúng ta biết. Ta vẫn chưa nói với người nào khác.

Chu Bằng chớp chớp mắt một cái, tay phải chợt đưa ra, nắm lấy cổ Trương Cuồng, quát:

- Trương Cuồng! Ngươi nói dối.

Trương Cuồng không dám chống cự, mặt đỏ như gấc, nhìn thấy sát ý trong mắt đối phương liền cắn răng một cái, lo lắng nói:

- Đại sư huynh! Nếu huynh không tin, thì cứ thi triển Sưu Hồn thuật. Lời

nói của ta hoàn toàn chính xác. Thật sự không có nói cho bất kỳ kẻ nào.

Hai mắt Chu Bằng chớp chớp, hừ lạnh một tiếng, buông tay ra, nói:
công ty làm dịch vụ kế toán
chung cư 89 phùng hưng
tiếng anh cho trẻ em
chung cư newskyline
hateco hoàng mai
chung cư hà nội
dịch vụ hoàn thuế
dịch vụ kế toán thuế

dịch vụ quyết toán thuế
học kế toán thuế thực hành
trung tâm kế toán
dịch vụ báo cáo thuế
dịch vụ báo cáo tài chính cuối năm
dịch vụ kế toán nội bộ

- Tạm thời ta tin người. Ngươi đi bắt cha mẹ Vương Lâm giết đi. Ta sẽ

thu lấy hồn phách của họ luyện chế một cây hồn kỳ. Sau này, khi chúng ta

tìm được vị trí của Vương Lâm, đến lúc đó, dùng cây cờ này dụ hắn tới.