vendredi 30 avril 2010

DROMADAIRE. Deux bosses ! ( Dictionnaire de l'Académie française.1762 )

Dromadaire ( " La Grande Encyclopédie " )

Nous avons tous appris, quand nous étions écoliers, que les chameaux ont deux bosses et que les dromadaires n'en ont qu'une. Ce n'est pas si simple. Quand on consulte les anciens dictionnaires on lit que les chameaux ont au choix, une ou deux bosses, comme le dit ici la première édition du Dictionnaire de l'Académie française (1694) :

 
Chameau ( Dict. de l'Académie. 1694 )

Et selon certains vieux dictionnaires ce sont les dromadaires qui ont deux bosses tandis que les chameaux n'en ont qu'une seule !  Voyez la définition que donne du mot "dromadaire" la quatrième édition du Dictionnaire de l'Académie française (1762), souvent qualifiée de la meilleure des quatre éditions parues au XVIIIe siècle. On y lit, tenez-vous bien, que le dromadaire a deux bosses :

            Dromadaire ( Dict. de l'Académie française. 1762 )

Voyons, dans la même édition, celle de 1762, la définition du mot "chameau". Une seule bosse pour le chameau :

              Chameau ( Dict. de l'Académie française. 1762 )  

Y a-t-il une erreur dans le Dictionnaire de l'Académie de 1762 ? En tout cas l'édition suivante, celle de 1798, est dans le droit fil de celle de 1762:

          Dromadaire ( Dict. de l'Académie française. 1798 )

Quand au chameau, il n'a encore qu'une seule bosse dans cette édition:

         Chameau ( Dict. de l'Académie française. 1798 )

Convenons cependant que la cinquième édition du Dictionnaire de l'Académie n'est pas la meilleure et qu'elle a été publiée à la fin de la tourmente révolutionnaire sur les débris de l'Académie. Tournons-nous donc, en reculant un peu, vers le Dictionnaire de Trévoux, dans sa meilleure et dernière édition, celle de 1771. Nous allons y trouver une explication intéressante. Voici ce qu'on lit, au mot "dromadaire" . Les dix  premières lignes de la définition sont les seules qu'il faut vraiment lire. Je n'ai pas laissé la suite de la définition pour ne pas surcharger.

             Dromadaire ( Dictionnaire de Trévoux. 1771 )

Cet article du Trévoux nous donne la clé. On y lit, encore, que le dromadaire est une " Espèce de chameau qui a deux bosses sur le dos, au lieu que le chameau ordinaire n'en a qu'une selon Solin..." mais on ajoute un peu plus loin que " M. Perrault appelle, au contraire, dromadaire, celui qui n'a qu'une bosse sur le dos, celui qui est le plus petit, & le meilleur pour la course..." Le Solin, c'est peut-être Caïus Julius Solinus, géographe latin du IIIe siècle à qui on doit " ...un ouvrage intitulé Polyhistor, qui traite de l'ethnographie et de l'histoire naturelle de divers pays..." ( Grand Dictionnaire Universel de Pierre Larousse, XIXe siècle ). Quant au "M. Perrault", c'est sans doute Claude Perrault ( 1613-1688 ), frère de Charles Perrault ( 1628-1703), qui nous donné les célèbres contes pour enfants qu'il publia en janvier 1697. Claude Perrault, membre de l'Académie des Sciences, "disséqua un grand nombre d'animaux dont l'anatomie était peu ou pas connue et consigna ses recherches dans les mémoires de l'Académie" , nous dit le Larousse du XIXe siècle, qui ajoute entre autres que "Claude Perrault dirigeait à l'Académie des sciences les travaux relatifs à l'histoire naturelle..." et qu'il "mourut des suites d'une piqûre anatomique qu'il se fit en disséquant un chameau mort d'une maladie contagieuse."  Parmi les oeuvres de Claude Perrault on trouve des "Mémoires pour servir à l'histoire naturelle des animaux" ( Paris, 1676, in-folio ).
Je n'ai pas lu ces Mémoires de Claude Perrault mais il est clair, quand on lit le Trévoux, que monsieur Perrault, qui n'accorde qu'une seule bosse au dromadaire, fera autorité pour les dictionnaires qui suivront. Dans la sixième édition du Dictionnaire de l'Académie (1835) le dromadaire n'a plus qu'une seule bosse :
      Dromadaire ( Dict. de l'Académie. 1835 )

Quant au chameau, dans le même dictionnaire, il a deux bosses:

          Chameau ( Dict. de l'Académie. 1835 )

Et ces définitions ont été reprises : deux bosses au chameau, une bosse au dromadaire. Mais attention, on a dit anciennement, et on peut encore dire aujourd'hui ( Le CD-ROM du Petit Robert , version 2.1, 2001 ) que le chameau a deux bosses ou une seule: "Chameau. n.m. (...) Grand mammifère ongulé (camélidés) à une ou deux bosses dorsales, à pelage laineux. On distingue le chameau à deux bosses ou chameau d'Asie et le chameau à une bosse ou chameau d'Arabie. (...) Zool. Chameau à deux bosses ( opposé à dromadaire). (...)  Le Petit Larousse 2010, lui, dit, image à l'appui, que le chameau est un "Mammifère ruminant d'Asie centrale, à deux bosses graisseuses sur le dos, (...)" Après cette belle clarté on ajoute cependant : "Cour.,abusif en zoologie. Dromadaire". Mais plus loin, au mot "dromadaire", image à l'appui, on écrit que le dromadaire est un "Mammifère proche du chameau, à une bosse, grand coureur...".
L'idée de cet article m'est venu de l'excellent "Le Blog du Bibliophile" ( http://bibliophilie.blogspot.com/ ) qui a présenté le 20 avril, sous la signature de Bernard, un article sur les trois frères Perrault. Oui ils étaient trois même si je n'en ai nommé que deux ! On trouve à la fin de cet article une gravure ancienne, sous-titrée "Chameau" et qui montre un chameau à ...une bosse. Si j'ai bien lu, la gravure est tirée des "Mémoires pour servir à l'histoire naturelle des animaux" de Claude Perrault. La voici, avec la permission du Blog du Bibliophile :


Bon. J'ai assez bossé sur ce sujet. Vos commentaires sont toujours bienvenus.
( Ajout du 1er mai ) : Voyez, dans l'onglet "Commentaires", le commentaire de Bernard. Il complète bien cet article.

8 commentaires:

Bernard a dit…

Perrault débute sa description anatomique par: "Il y a des chameaux de deux espèces: les uns sont appelés Dromadaires, et les autres simplement chameaux. Nous appellerons Chameaux les animaux qui sont ici décrits, parce que Chameau est le nom qu'on donne ordinairement à celui qui n'a qu'une bosse sur le dos, suivant Solin, mais contre ce qu'Aristote et Pline, et de la plupart des auteurs en ont écrit, qui font deux espèces de Chameaux: dont l'un qui retient le nom du genre, a deux bosses, et se trouve plus ordinairement aux parties orientales de l'Asie, et est appelé à cause de cela Bactrianus; il est aussi plus grand et plus propre à porter de lourds fardeaux: l'autre, qui est plus petit, et meilleur pour la course, et qui pour cette raison est appellé Dromadaire, n'a qu'une bosse, et se voit plus communément aux parties occidentales de l'Asie, savoir dans la Syrie et dans l'Arabie"

Pierre Bouillon a dit…

Merci, Bernard, pour ce commentaire détaillé qui va aux sources et qui enrichit l'article.
Pierre B.

Luc Girard a dit…

Quelqu'un m'a déjà dit qu'un chameau est un cheval redéfini par des consultants.

Étant consultant moi-même, j'ai apprécié l'allusion.

Luc Girard

Pierre Bouillon a dit…

D'autres ont dit, dans le même sens, qu'un chameau c'est un cheval conçu par un comité...
Je vous souhaite la bienvenue sur mon blogue. Il n'y a pas de comité de rédaction...
Pierre B.

Pierre a dit…

Le vétérinaire que je suis avait donc bien tort (et un peu raison) d'assurer suite à l'article de Bernard que le dromadaire avait une seule bosse !

Pour simplifier, le chameau a deux bosses et un trou et le dromadaire une bosse et deux trous, à moins que ce ne soit le contraire...

Bel article et merci le Trévoux ! Pierre

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Pierre,
Cet article sur le chameau et le dromadaire m'a entraîné bien loin.
Ce petit exercice, un peu fastidieux finalement, aura au moins eu le mérite de montrer que la langue évolue et que la vérité, en ce domaine comme en d'autres, est changeante et se présente sous différents vêtements. Il faut travailler pour la séduire afin qu'elle accepte de se dénuder...
Amicalement
Pierre

TITIVILLUS a dit…

Il semble que le mot chameau ait autrefois servi à désigner familièrement un lutrin à deux faces....mais aucun de mes dictionnaires ne mentionne ce sens particulier ...

Cordialement
TITIVILLUS

Pierre Bouillon a dit…

Je n'ai jamais croisé le mot "chameau" au sens de "lutrin à deux faces". Intéressant, mais il faudrait avoir une source.
Salutations
Pierre