mardi 20 octobre 2009

CONGRÈS. Épreuve sexuelle au XVIIe siècle.



CONGRÈS. Épreuve sexuelle au XVIIe siècle.

Chacun sait que le mot '' congrès '' , de nos jours, a comme sens premier une '' réunion de personnes qui délibèrent sur des recherches, des études communes ou des intérêts communs en différents domaines. Un congrès international de cardiologie. (...) ''   Source :  Le Petit Larousse Illustré 2005.
Mais anciennement, le mot '' congrès '' n'avait pas du tout cette signification. Il désignait plutôt une épreuve où des conjoints devaient prouver leur capacité sexuelle en s'accouplant devant des témoins. Le sens moderne n'existe même pas dans les anciens dictionnaires. Voyez la définition qu'on trouve dans la première édition du Dictionnaire de l'Académie française ( 1694 ). J'ai choisi un plan photo plus large pour bien montrer qu'on ne donne pas d'autre sens au mot '' congrès '' ( écrit avec un '' z '' final dans le dictionnaire ). Le mot qui nous intéresse est au centre de la photo. Pour bien voir, cliquez sur la photo; pour revenir cliquez sur votre '' retour de page ''. Donc :



Le dictionnaire de Pierre Richelet, dans son édition de 1728, ne donne pas d'autre sens lui non plus. Voici la photo pertinente :


Pour mieux comprendre cet ancien '' usage du congrez '', aboli en 1677 comme le disent les dictionnaires, voici l'article que consacre au ''congrès''  le Dictionnaire de Trévoux , dans sa dernière édition, celle de 1771. L'article tient ici sur deux photos :



Notez, à la fin de l'article, les deux petites '' mains '', qui montrent des ajouts . Près de la première main, on indique que '' congrès '' se dit aussi  ''d'une assemblée de plusieurs Ministres des différentes Puissances qui se sont rendus dans le même endroit pour traiter, discuter...''. C'est le sens moderne qui se prépare. Et voyez près de la seconde main, ce mot, ''congression'', ''synonyme à congrès; accouplement du mâle & de la femelle''. On voit bien qu'à l'époque le mot ''congrès'' portait en lui, si je puis dire, le sens d'un accouplement.
Pour ceux qui veulent aller plus loin, je laisse ici un article intéressant qu'on trouve dans le Grand Dictionnaire Universel de Pierre Larousse, publié au XIXe siècle. La police de caractère ne change pas dans l'article, c'est le recadrage entre la première photo et les deux suivantes qui change la taille des lettres.




Je vous laisse là-dessus.
L'oeuvre que j'ai choisie pour illustrer cet article est une peinture remarquable réalisée en 1999 par le grand portraitiste québécois Denis Jacques. Courriel de monsieur Jacques : denisjacques@videotron.ca
Titre de l'oeuvre : '' La Promise ''.



6 commentaires:

Bertrand a dit…

Superbe article !

Votre blog devient lexico-indispensable !

Merci.

Bertrand

Pierre Bouillon a dit…

Merci Bertrand pour ce généreux commentaire qui me condamne maintenant à l'excellence. :)
Pierre B.

Pierre a dit…

Vous nous faites redécouvrir notre langue française et vous nous prouvez qu'elle est une langue bien vivante. Ainsi j'ai, suite à votre exemple, donné au mot "blogue" une orthographe sympathique.

Merci. Pierre

Pierre Bouillon a dit…

Merci Pierre. Je tenterai de ne pas trop vous décevoir avec mes prochains articles. Je ne suis pas un spécialiste de la langue française; tout simplement un amateur de vieux dictionnaires qui aime notre langue.

Anonyme a dit…

Bonjour Pierre,
Un roman de Jean-Guy Soumy évoque ce fameux Congrès. L'ouvrage, passionnant et particulièrement bien écrit, sera publié en début d'année 2010 en France aux éditions Robert-Laffont.
Amicalement
Benoit

Pierre Bouillon a dit…

Merci Benoît pour cette information. Je voudrai lire ce roman.
Pierre B.