mardi 26 mars 2013

L'AUBE. C'est avant l'aurore.

L'aube. Photo copyright Pierre Lahoud.
L'aube précède l'aurore. Je veux le montrer, de mon mieux, dans cet article. Les dictionnaires, anciens ou modernes, ne donnent pas toujours des définitions lumineuses... Je lis, dans l'édition de 1718 du Dictionnaire de l'Académie française, que l'aube, c'est "la pointe du jour". C'est vraiment minimal comme définition. Voici la photo. Pour grossir les images, cliquez dessus.

AUBE. Dict. de l'Académie française (1718)
Dans le même dictionnaire, on dit que l'aurore c'est "la lumière qui paraît avant que le Soleil soit sur l'horizon". Ce n'est pas faux, mais on peut dire la même chose de l'aube. Plus bas, on écrit que la "couleur d'aurore" est "une espèce de jaune doré". Voici la photo:

AURORE. Dict. de l'Académie française (1718)

Avançons de trois siècles. Je lis dans Le Petit Larousse 2010: "AUBE n.f. (du lat. alba, blanche). Première lueur du jour à l'horizon. À l'aube, dès l'aube: très tôt. (...)" Et je vois plus loin: "AURORE n.f. (lat. aurora). 1. Lueur qui précède le lever du soleil; moment où le soleil va se lever. Partir à l'aurore. (...)'' On comprend que l'aube c'est "la première lueur" et que l'aurore c'est "la lueur qui précède le lever du soleil". Tout cela est bien vrai, mais peut-on trouver des définitions qui distinguent mieux l'aube et l'aurore? J'ai parcouru de nombreux dictionnaires, d'hier et d'aujourd'hui, et j'ai trouvé deux excellentes définitions dans le CD-ROM du Petit Robert (version 2.1). On lit: ''AUBE n.f. 1080; lat. alba, fém. de albus "blanc". Première lueur du soleil levant qui commence à blanchir l'horizon. Par ext. Moment de cette lueur"(...) Et je lis plus loin: ''AURORE n.f. XIIIe; lat. aurora. Lueur brillante et rosée qui suit l'aube et précède le lever du soleil; moment où le soleil va se lever"(...) J'aime beaucoup ces deux définitions parce qu'on fait bien sentir que l'aube, c'est une lueur qui blanchit l'horizon, tandis que l'aurore est "brillante et rosée" et "suit l'aube". Bravo aux rédacteurs du Petit Robert!

Le grand Victor Hugo avait bien compris la différence entre l'aube et l'aurore. Ce passage, que je tire de l'édition de 1865 des "Misérables", en est une belle illustration: "Donc un matin d'octobre (...) ils étaient sortis, et ils se trouvaient au petit jour près de la barrière du Maine. Ce n'était pas l'aurore, c'était l'aube; minute ravissante et farouche. Quelques constellations çà et là dans l'azur pâle et profond, la terre toute noire, le ciel tout blanc, un frisson dans les brins d'herbe, partout le mystérieux saisissement du crépuscule. (...)"  Hugo y montre bien que l'aube précède l'aurore, qu'on y voit encore les étoiles, que l'azur est pâle et qu'à ce moment le ciel est ''tout blanc''.  Lorsque l'écrivain écrit que l'aube est une ''minute ravissante et farouche" il souligne magistralement que l'aube est un moment, magique, que chassera l'aurore. Tous les amants le savent...Voici l'extrait:

''Les Misérables", Paris, J. Hetzel et A. Lacroix éditeurs, 1865. Page 495.
Frontispice et page de titre de l'édition de 1865 des ''Misérables".


Reliure de mon exemplaire de l'édition de 1865 des ''Misérables".

Lisons maintenant, du même auteur, les lignes impérissables du poème "Demain, dès l'aube..." qu'on trouve dans "Les Contemplations" (1856). Victor Hugo écrit bien que l'aube ''blanchit la campagne". Voici le poème, photographié dans l'édition originale du recueil:



Voici une photo de la page de titre du tome second de l'édition originale des ''Contemplations" (1856) où se trouve ce célèbre poème. J'ajoute, plus bas, une photo de l'exemplaire:

Page de titre du tome II  des ''Contemplations" (1856)

Exemplaire de l'édition originale des ''Contemplations" de Victor Hugo.
Je remercie, en terminant, le grand photographe québécois Pierre Lahoud. Un jour d'hiver, il s'est levé à l'aube et a pris, pour moi, la photo qui coiffe cet article. J'ai donné le titre "aube" à la photo mais je reconnais  qu'on y voit, en bas, les premiers feux de l'aurore.  Le site Web de M. Lahoud est à pierrelahoud.com .  Je vous souhaite, cher lecteur, une belle journée.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci bien Monsieur, Comme Canadienne-Anglaise qui habite Victoria, C.B. j'ai toujours eu des dificultes a savoir quoi faire entre les deux mots.

Anonyme a dit…

Bonjour,

merci pour cet article qui m'a été d'une aide précieuse, non seulement pour avoir différencié "aube" et "aurore" mais aussi pour avoir comparé les dictionnaires au fil du temps !

Cordialement,

C.

Astrid D. a dit…

Bonjour,

Merci de cet éclaircissement ! Je prépare une exposition de photographies et je n'arrive pas à me fixer sur le titre ... avec hésitation entre aube, aurore ou crépuscule -moment ou les étoiles brillantes sont le plus visibles- cela fait deux mois que je réfléchis à cela ! effectue des recherches sur Internet...
Grâce à votre article, votre post de ce beau poème de Victor Hugo, dédiée à sa Douce, sa fille disparue trop tôt ! Je me décide enfin... mon titre, je vous le livre :
A l'aube, une étoile...

Pierre Bouillon a dit…

Merci, Astrid, pour ce beau commentaire. Beau choix de titre que ce "À l'aube, une étoile..." Cordiales salutations! Pierre Bouillon