lundi 24 septembre 2012

Lettre d'Anne Hébert. 15 avril 1982. Elle annonce que son nouveau roman s'appellera "Les Fous de Bassan". Aussi, tristesse et nostalgie dans cette importante lettre inédite.

Anne Hébert. Lettre du 15 avril 1982. Page 1 de 2.
Anne Hébert. Lettre du 15 avril 1982. Page 2 de 2.
Les Fous de Bassan. Éditions du Seuil, sept. 1982

Je vous présente aujourd'hui une deuxième lettre, inédite, de la grande écrivaine canadienne Anne Hébert (1916-2000). Dans cette lettre, écrite de Menton (Alpes-Maritimes), Mme Hébert annonce à son frère et confident, Pierre Hébert, que son nouveau roman, qui sera publié à l'automne, s'appellera "Les Fous de Bassan". L'écrivaine confie: "... je ne suis pas encore séparée de mes personnages et de leur histoire sauvage"On découvre aussi dans cette lettre la tristesse d'Anne Hébert quand elle pense à la mort de son père et à la vieillesse prochaine. L'écrivaine a aussi la nostalgie des étés de son enfance et elle est triste en pensant à son chat disparu. Une lettre importante. Note: pour voir la lettre en grosseur maximale: clic droit avec votre souris pour "ouvrir le lien", puis clic gauche pour grossir avec la loupe; revenir avec votre bouton "retour de page".
Voici la transcription de cette lettre. Je n'omets ici qu'un seul paragraphe, un aparté qui touche la vie du destinataire. Les caractères gras sont de ma main. Donc:

Menton, le 15 avril 1982
Mon cher Pierre,
Me voici à Menton pour les vacances de Pâques. Ça manque terriblement de soleil sur la côte d'Azur! Temps couvert. Mais pas de pluie. Longues promenades au bord de la mer agitée et très belle.
Mon roman est terminé et exceptionnellement bien accueilli par mes éditeurs. Il paraîtra à l'automne. Mais je ne suis pas encore séparée de mes personnages et de leur histoire sauvage. J'y pense encore très souvent. Impossible pour l'instant de songer à écrire autre chose. Cela s'appelle Les Fous de Bassan. J'espère tellement que cela va t'intéresser et te plaire.
Le jour de Pâques cette année nous rappelle un bien triste anniversaire. Déjà 22 ans que Papa nous a quittés. Le temps passe si vite et bientôt nous serons vraiment vieux. Il est vrai qu'étant le bébé de la famille pour moi tu es toujours jeune.
(...)
J'ai bien hâte de voir ta nouvelle cuisine à Ste-Catherine. Deux éviers en innox. C'est une grande amélioration. Ton ancien évier était vraiment petit et bas sur pattes. Et les ronds de la cusinière marchent-ils tous afin de faciliter la tâche du cuisinier? J'aurai certainement le temps de faire de la compote et de la confiture si cela t'intéresse, car je compte passer l'été au Canada. Un bon mois à Saint-Joseph-de-la-Rive. Pour le reste je ne suis pas encore décidée. Mais j'ai la nostalgie des étés entiers passés à la campagne dans mon enfance et ma jeunesse.
Et à Québec? As-tu terminé ton installation? Je retourne à Paris le 21 avril, après deux semaines à Menton. Cela va être triste de rentrer chez moi sans Minou qui m'attend derrière la porte pour me faire fête.
Je t'embrasse bien affectueusement.
Anne

Je termine cet article avec deux photos. La première montre la couverture d'un livre écrit par le père d'Anne Hébert, M. Maurice Hébert. Le titre:  "Et d'un Livre à l'Autre" (Montréal, 1932, Éditions Albert Lévesque). Ce sont des "Nouveaux essais de critique littéraire canadienne".
La seconde photo montre une ancienne photographie de monsieur Hébert et la dédicace qu'il a écrite dans son livre à l'occasion de l'anniversaire de sa femme Marguerite. On lit : "Bonne fête Marguerite, de la part de tes enfants et de ton vieux mari. Maurice. Le 21 février 1933."
Couverture du livre de Maurice Hébert, "Et d'un Livre à l'Autre" (1932)
Photo de Maurice Hébert. Dédicace pour sa femme Marguerite sur une page de garde de "Et d'un Livre à l'Autre" (1932)

Si vous possédez des lettres d'Anne Hébert, écrivez-moi un mot si vous envisagez de les vendre. On peut me joindre par courriel à cette adresse: pierrebouillon1@gmail.com
Je vous souhaite, cher lecteur, une belle journée.

1 commentaire:

thanh nguyen a dit…

- Vương Lâm! Trước kia chúng ta là đồng môn với nhau nên ta đối với

ngươi vẫn còn có sự e ngại. Nhưng bây giờ, ta là đệ tử của Huyền Đạo

tông. Hừ! Bảo bối trong tay ngươi ta phải đoạt cho bằng hết.

Nghe bọn họ nói chuyện cũng có thể xác định được người mặc hắc bào màu

đen chính là đại đệ tử của Huyền Đạo tông, Chu Bằng. Hắn hận Vương Lâm

đến tối mắt tối mũi, không thể rút xương, lột da đối phương. Một đời

danh tiếng của hắn bị hủy toàn bộ trong tay Vương Lâm. Đám bụi bẩn trên

người hắn về tẩy thế nào cũng không sạch, chỉ còn cách mặc một bộ hắc

bào thật rộng.

Nhưng bụi bẩn đó vẫn có thể che dấu, còn cái mùi thối kia, đến hắn ngửi

thấy cũng còn phải nôn mửa chứ chưa phải nói tới người ngoài.công ty làm dịch vụ kế toán
chung cư 89 phùng hưng
tiếng anh cho trẻ em
chung cư newskyline
hateco hoàng mai
chung cư hà nội
dịch vụ hoàn thuế
dịch vụ kế toán thuế

dịch vụ quyết toán thuế
học kế toán thuế thực hành
trung tâm kế toán
dịch vụ báo cáo thuế
dịch vụ báo cáo tài chính cuối năm
dịch vụ kế toán nội bộ


Lúc này, hắn hừ lạnh một tiếng, nói:

- Trương Cuông! Ngươi nói sở dĩ Vương Lâm có thể tiến nhanh từ một phế vật trở thành cao thủ chính là nhờ loại dịch thể này?