dimanche 6 mars 2011

VOUVOYER ou VOUSSOYER.

On emploie communément, de nos jours, le verbe "vouvoyer" pour décrire l'emploi du pronom "vous" comme signe de politesse, de respect ou de civilité quand on s'adresse à une personne. Mais on a dit longtemps "voussoyer" dans le même sens. En fait, tous les dictionnaires du XIXe siècle que j'ai consultés ne donnent que "voussoyer" ou le préfèrent à "vouvoyer". Voyons ce que dit Émile Littré dans son Dictionnaire:

VOUSSOYER. Dictionnaire de Littré, 1883, tome 4.
VOUSSOYER, suite. Dictionnaire de Littré, 1883, tome 4
On voit que Littré donne "voussoyer" et critique l'emploi de "vouvoyer": il dit que "le mot est mal formé; vous ne peut amener la syllabe voy, tandis que tutoyer est fait de tu et toi." Donc, pour le grand Émile Littré, il faut dire "voussoyer" au lieu de "vouvoyer". Il a sans doute raison, mais l'usage est plus fort que la raison. On dit aujourd'hui "vouvoyer", en tout cas au Québec. Si on dit encore "voussoyer" dans votre coin de pays, dites-le moi. 

Voici deux autres photos, du Bescherelle et du "Grand dictionnaire universel" de Pierre Larousse, qui montrent que les dictionnaires du XIXe siècle donnent "voussoyer". Je n'y trouve jamais le mot "vouvoyer".

VOUSSOYER, VOUSSOYEUR. Dictionnaire Bescherelle, 1887, tome 4.
VOUSSOYER, VOUSSOYEUR, Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle , tome 15.
J'ai cherché en vain "voussoyer" ou "vouvoyer" dans les deux éditions du Dictionnaire de l'Académie française parues au XIXe siècle ( 1835, 1878 ). Je ne les vois pas non plus dans l'édition de 1932-1935. Je ne trouve ni l'un ni l'autre dans le Dictionnaire de Laveaux (1820). Si je recule, je ne trouve pas "voussoyer" ou "vouvoyer" dans mon édition de 1701 du Dictionnaire de Furetière, ni dans mon édition de 1728 du Dictionnaire de Richelet. Mais si j'avance, je trouve les deux verbes, avec une préférence pour "vouvoyer", dans le "Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française", du grand Paul Robert, dans l'édition de 1964. Voici la photo. J'ajoute la page de titre.

Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, par Paul Robert, 1964, tome 6.

Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, par Paul Robert, 1964. Page de titre du tome 6.
Je note que Paul Robert souligne que Littré a condamné "vouvoyer". On voit donc, au fil des dictionnaires, qu'il faudrait privilégier "voussoyer", mais l'usage moderne impose "vouvoyer". Avant de vous laisser, j'aimerais partager avec vous cette belle citation de l'écrivain Saint-Évremond (1614-1703) que j'ai trouvée, au mot "vous", dans mon dictionnaire de Furetière. La voici, transcrite avec l'orthographe du temps : "Les ornemens sont des beautez étrangeres, & vous n'étes jamais si belle, que lorsqu'on ne voit en vous que vous-même."


VOUS. Dictionnaire de Furetière, édition de 1701, tome 3.
Dictionnaire de Furetière, édition de 1701. Page de titre du tome 3.
Sous le mot "vous", le Dictionnaire de Trévoux, dans son édition de 1771, reprend la belle citation de Saint-Evremond; on voit bien que le Trévoux descend du Dictionnaire de Furetière. Et on dit, dans le corps de la définition : "...on dit vous à tout le monde, il n'y a que les écoliers, les jeunes gens, les petits-maîtres, & les gens de la lie du peuple qui disent toi au lieu de vous." :

VOUS. Dictionnaire de Trévoux, édition de 1771, tome 8.
Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, a proposé récemment, dans son discours d'ouverture de la nouvelle session parlementaire, un retour au vouvoiement dans les institutions scolaires. Il a bien raison. Le "vous" est une marque de respect, alors que le "tu" est une marque de familiarité. Le "vous" n'est qu'un signe, mais la civilisation n'est faite que de signes finalement: on tient son verre de vin par le pied, on trinque en regardant sa dulcinée dans les yeux, et on lui dit "vous" le soir en espérant un "tu" le lendemain matin...

Au plaisir de...vous lire, cher lecteur.

32 commentaires:

Pierre a dit…

Captivant ! J'ai l'impression de redécouvrir notre langue. Mille petits détails qui nous échappent par la force de l'habitude...

Je vouvoie facilement, c'est ma nature. La familiarité dans certains milieux est pourtant de mise. J'ai pratiqué la bise entre hommes, par obligation, pendant des années au théâtre... Il m'arrive de regretter la scène. Jamais la joue piquante de mes partenaires ,-)) Pierre

Pierre Bouillon a dit…

Merci Pierre pour ce commentaire. J'ai écrit cet article en grappillant du temps. Le Québec se relève d'une bonne tempête de neige; la région de Sherbrooke a reçu près de 70 centimètres de neige ! J'ai plus tenu la pelle que le dictionnaire. Je ne peux pas écrire aussi souvent que je le souhaiterais dans mon blogue. Ce ne sont pas les sujets qui manquent; je prends des notes rapides quand je tombe sur une curiosité de notre langue et j'y reviens quand je trouve du temps. Le temps est plus difficile à trouver que les curiosités...
Salutations amicales.
Pierre

Bernard a dit…

Avec votre blog je découvre la langue française! Elle a évolué et évolue encore; signe de vitalité. Je n'avais jamais entendu ni lu "voussoyer".
Merci

Anonyme a dit…

c'est amusant d'entendre "voussoyer". Il m'est arrivé une seule fois de l'entendre dans la bouche de la mère d'une amie bien née, comme on dit dans certains milieux; j'étais petite et très impressionnée par cette vieille dame qui parlait de voussoter... Vague souvenir d'enfant que je ne saurais replacer fidélement, ayant beaucoup déménager.
Juste un rappel en lisant votre article.
merci
bien à vous;
sandrine.

Pierre Bouillon a dit…

Bonsoir Sandrine,
Cette dame "bien née" de votre enfance, disait-elle "voussoyer" ou "voussoter" comme vous l'écrivez?
Au plaisir de vous lire
Pierre B.

Anonyme a dit…

bonsoir Pierre,
non bien sur, fichu informatique! vossoyer;
Bien à vous
sandrine.

Mais peut être voussoter existe-t-il? Ce serait amusant.

seb haton a dit…

Bonjour Pierre,
Pour répondre à votre question, il m'arrive d'employer "voussoyer" car j'aime bien ces mots que l'on dit désuets mais qui figurent toujours dans la nomenclature :))
La plupart des gens comprennent le verbe immédiatement. J'en entends parfois l'utiliser... mais dans la grande majorité des cas, les Français emploient "vouvoyer". Voussoyer est devenu du registre "plaisant" ou "soutenu", selon les cas.
Merci pour vos articles sympathiques,
sébastien haton

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Sébastien,
Merci de me confirmer qu'on emploie encore à l'occasion "voussoyer", en France en tout cas. Je ne l'entends jamais au Québec.
Salutations
Pierre B.

Anonyme a dit…

Bonjour!
Quel excellent article: j'y ai trouvé ce que je cherchais! Et très agréable à lire. Je suis français et je peux vous assurer que "voussoyer" n'est utilisé que par les connaisseurs, et encore, uniquement pour corriger quelqu'un quand ils l'entendent dire "vouvoyer". Mais je ne l'ai jamais entendu spontanément, et pourtant je ne fréquente pratiquement que des professeurs de français!

Cordialement...
Arnaud

Pierre Bouillon a dit…

Merci Arnaud pour ce commentaire. Il y a donc des gens qui emploient encore "voussoyer". C'est bien; ce mot, bien tourné, ne mérite pas de tomber dans l'oubli.
Cordialement
Pierre

Tidau Amel M a dit…

Bonjour, je suis aussi un partisan du voussoiement et déplore l'usage, que je considère absurde, du tutoiement en milieu professionnel et reste horrifié à l'idée de son usage en milieu scolaire. Une question cependant me vient à l'esprit. J'ai connu quelqu'un qui avait pris l'habitude désarçonnante, de s'adresser à moi à la troisième personne du singulier ! Je doute encore que ce fut en mesure de représailles pour mon incapacité à la tutoyer. Y a-t-il donc un terme ( je récuse en majesté ) pour décrire ce voussoiement bien singulier?

Florence a dit…

Bonjour Pierre. Je peux vous confirmer que « voussoyer » est encore utilisé en France (pas souvent , il est vrai), je viens de l'entendre dans une émission de France Inter à l'instant. j'ai tapé le mot sur google pour en savoir plus et... je suis arrivée sur votre blog. Merci pour cette leçon de français. C'est drôle, je vouvoie ou voussoie mes parents et je n'étais jamais posée la question jusqu'à ce jour. Cordialement. Florence

Flo a dit…

Bonjour,
je termine tout juste "Les enfants du néant" d'Olivier Descosse et ai découvert ce terme de "voussoiement" au détour de quelques pages.
Etonnement... qui laisse place à un enrichissement certain après lecture de votre article ! Merci

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Florence,
Je vous remercie pour vos commentaires.
Ils me donnent un élan pour que je reprenne la publication de mes articles.
Cordiales salutations,
Pierre Bouillon

JFR a dit…

bonjour,
Pour ma part, j'ai toujours utilisé le verbe voussoyer et, en lisant votre blogue, j'ai eu la curiosité de repartir voir sur le Petit Larousse : il en a disparu :-(
Par contre, on y trouve vouvoyer, verbe qui, si mes souvenirs sont bons, était considéré comme incorrect il y a quelques années

Pierre Bouillon a dit…

Merci JFR pour ce commentaire.

Anonyme a dit…

La seule fois où j'ai entendu prononcer le mot "voussoyer" en France, c'est lors d'une récente conférence à l'ENA donnée par un conseiller à la Cour des Comptes. La qualité de l'intervenant montre que le mot est correct, mais pas nécessairement moderne !
Marc

Pierre Bouillon a dit…

Merci,Marc, pour votre commentaire. Cordialement,
Pierre B.

Anic297 a dit…

Bonjour,
Pour ma part, je “vousoie” les gens (en prononçant le “s” comme un “z”); curieux que votre article n'en fasse pas référence.
J'ai entendu ce terme ce matin encore, à la radio (Suisse, tout comme moi). Ce terme est beaucoup utilisé dans ma région.

Cordialement,
Arnaud

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Arnaud. Je vous remercie pour votre commentaire. Je suis surpris d'apprendre que vous prononcez le verbe "voussoyer" en donnant le son du "z" aux "s". Je n'ai pas parlé de cette prononciation parce qu'aucun de mes dictionnaires n'en fait mention. Vous me confirmez donc qu'on dit bien "vouzoyer" dans votre région? Je suis étonné mais je veux bien m'incliner devant un usage régional qui a échappé à mes vieux dictionnaires. Cordialement,
Pierre Bouillon

seb haton a dit…

Bonjour Pierre et Arnaud,
Je confirme l'existence de vousoyer et de vousoiement, qui sont des formes plus anciennes encore que voussoyer et voussoiement.
Source : notre bon vieux Tlfi que mes collègues ont amoureusement conçu :-))
Sébastien Haton

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Sébastien. Je ne chicane pas sur les variations de l'orthographe: vousoier, vousoyer, voussoyer...; vousoiement, voussoiement...
Ce qui m'étonne, c'est d'apprendre, par Arnaud, qu'on prononce dans sa région le "s" comme si c'était un "z". Je profite de l'occasion pour saluer l'immense richesse du Trésor de la Langue française. J'aimerais bien, un jour, acquérir un exemplaire papier. Cordialement,
Pierre

seb haton a dit…

Bonjour Pierre,
Effectivement, orthographe et prononciation sont deux choses différentes :-)
J'ignore s'il existe encore des exemplaires papier du TLF disponibles à la vente... mais si un jour vous souhaitiez le savoir, je pourrais vous communiquer l'adresse électronique d'un membre bien informé de mon labo. C'est un objet considérable, vous le savez certainement : 16 volumes de 5kg chacun...
Cordialement,
sébastien

Pierre Bouillon a dit…

Bonjour Sébastien,
Bien observé. Une ville, mais une vrille... J'ai vu, sur internet, un TLF papier proposé à la vente dans le nord des États-Unis, pas très loin du Québec. Si je l'achetais, je ne le ferais pas livrer par la poste! Le vrai problème, c'est l'espace qui me manque à la maison. Tous ces vieux dicos et quelques encyclopédies prennent beaucoup de place. Au plaisir de vous lire. Cordialement, Pierre

Pierre Christen a dit…

Merci pour votre article.
Par chez nous en Suisse, on utilise fréquemment la version "voussoyer", on le dit "vouzoyer".

Je me fais corriger par mes amis français, et je suis ravi de voir que nous avons pas tord, simplement une évolution différente de la langue...

Pierre Bouillon a dit…

Merci, Pierre, pour votre commentaire. Je trouve intéressante cette prononciation: "vouzoyer".
Avec mes cordiales salutations,
Pierre

Anonyme a dit…

Sophie Delaissen dans son livre La vie avec Moustaki emploie voussoyer.

Anonyme a dit…

Article extrêmement intéressant.

Je suis tombé dessus en faisant une recherche, car j'en avais marre de me faire corriger pour mon emploi de "vousoyer" à la place de "vouvoyer".

Par contre je confirme qu'en Suisse Romande on le prononce facilement "vouZoAyer".

Léonard

annie Annie a dit…

J'emploie régulièrement le verbe voussoyer. Dommage qu'on ne trouve que peu de gens qui l'emploient.

annie Annie a dit…

J'emploie régulièrement le verbe voussoyer. Dommage qu'on ne trouve que peu de gens qui l'emploient.

Unknown a dit…

Bonjour, merci pour cet article, qui date maintenant un peu, je ne sais donc pas si ma réponse à encore de la teneur. Je me posais justement la question sur l'emploi de ces mots, moi français j'utilise "vouvoyer" alors que mon amie suissesse emploie "voussoyer". Voilà pour lesavoir régions qui utilisent encore ce mot, la Suisse!

vincent causse a dit…

Bonjour, et merci pour ces précisions très documentées.
"Il vaut parfois mieux avoir tort avec tout le monde que raison tout seul"
Il me semble avoir lu cette remarque dans "Parler Croquant" de Claude Duneton, mais je ne saurais dire si c'est de lui...