lundi 18 octobre 2010

ZESTE. ZIST. ZEST. Être entre le zist et le zest.



Cher lecteur, j'essaie de démêler ici, pour vous comme pour moi, la signification des mots ZESTE, ZIST et ZEST, sans oublier cette expression oubliée ou méconnue : "Être entre le zist et le zest."
Commençons par ce qui est le plus simple: ZESTE. C'est comme nous le savons tous, "la partie mince et colorée qu'on coupe sur le dessus d'une écorce d'une orange, d'un citron, d'un cédrat, etc."  Le zeste c'est aussi, ce qui est moins connu, "la cloison membraneuse qui divise en quatre l'intérieur d'une noix."  Je cite ici la huitième édition du Dictionnaire de l'Académie française (1932-1935):

Dict. de l'Académie française, 8e édition (1932-1935)

 L'orthographe a changé depuis le XVIIIe siècle. Dans l'édition de 1771 du Dictionnaire de Trévoux on donne "zest" ou "zeste" pour la pellicule qui est au milieu de la noix ( mais "zest" dans l'exemple pertinent) et on donne "zest", sans "e" à la fin, pour "le petit morceau de l'écorce superficielle d'orange, de citron..." On y apprend aussi qu'un "zest" c'est "un petit instrument, avec lequel on souffle de la poudre sur les cheveux, ou sur une perruque." Et nous lisons aussi dans le Trévoux que "zest" se dit aussi quelquefois pour "montrer qu'on ne fait point cas d'une chose, qu'elle est de nulle valeur, comme le zest qui est au milieu de la noix."
Et finalement le dictionnaire ajoute : "Entre le ziste & le zeste. Entre deux, passablement, là là, tant bien que mal". Je reviendrai plus bas sur cette expression. Voici tout l'article du dictionnaire de Trévoux ( il suffit de cliquer sur la photo pour l'agrandir) :



Dictionnaire de Trévoux , 8e édition (1771)

Revenons sur l'expression "Entre le ziste et le zeste" que nous venons de lire dans le Dictionnaire de Trévoux. On la trouve également dans la seconde édition du Dictionnaire de l'Académie française, celle de 1718. Je crois même que c'est dans ce dictionnaire de l'Académie qu'on enregistre pour la première fois cette expression si j'en crois la date que donne, pour cette expression, l'excellent "Dictionnaire historique de la langue française", 1992, Dictionnaires Le Robert, à Paris". Voici la photo qui montre la définition que donne l'Académie, au mot "zist" en 1718:


Dict. de l'Académie française, 2e édition (1718)
"Entre le zist & le zest" veut dire "Une chose ni bonne ni mauvaise" selon cette deuxième édition du Dictionnaire de l'Académie (1718) alors que le Trévoux de 1771 écrit pour sa part, comme nous l'avons vu plus haut: "Entre le ziste & le zeste. Entre deux, passablement, là là, tant bien que mal". L'Académie et le Trévoux ne le disent pas de la même façon mais on comprend l'idée. Dans la huitième édition du dictionnaire de l'Académie française (1932-1935), au mot "ZEST" ( sans "e" final, mais on le prononce! ) on joint les définitions du Dictionnaire de Trévoux de 1771 et du Dictionnaire de l'Académie de 1718 pour en faire une qui est plus complète finalement:


Dict. de l'Académie française, 8e édition (1932-1935)
Donc, dit l'Académie : "(...) Être entre le zist et le zest, qui se dit d'une Personne indécise, incertaine, ou d'une Chose qui n'est ni bonne ni mauvaise." 
Mais, et c'est là la grande question: qu'est-ce qu'un "ZIST" ? Si vous cherchez "ZIST" dans la plupart des dictionnaires contemporains ou anciens, et vous pouvez le vérifier à domicile, on vous enverra au mot "ZEST" , qui ne vous dira pas non plus ce que "ZIST" veut dire, sinon pour souligner qu'il est dans l'expression "entre le zist et le zest". C'est comme demander ce qu'est une "orange" et se faire envoyer à une définition du mot "pomme" qui se contenterait de dire "comparer des pommes et des oranges"... Mais les lecteurs de ce blogue savent qu'ils obtiendront toutes les réponses s'ils ont la patience de lire les articles jusqu'à la fin ! Voici la réponse, ou en tout cas une réponse. Et c'est le grand Émile Littré qui nous la donne dans son excellent dictionnaire:

Dict. d'Émile Littré (1883)
Pour Littré donc, un "ZIST", pour "quelques-uns", c'est "l'écorce intérieure des oranges ou l'enveloppe blanche qui est au-dessous du zeste". C'est la seule définition de "ZIST" que j'ai trouvée et, vous le savez, je possède de nombreux dictionnaires. Je m'accroche donc à Littré comme à une bouée de sauvetage! Cette définition, rare, du mot "ZIST" pourrait donc expliquer l'origine de l'expression "entre le zist et le zest" qui marque un parti indécis, une zone incertaine...Car finalement, zestez une orange: il y a bien peu entre le zist et le zeste. Cet article m'a épuisé. Je lui donnerai un Supplément prochainement. Je mérite un dry martini, peut-être relevé d'un zeste de citron. J'hésite. Je suis "entre le zist et le zest".

15 commentaires:

Pierre a dit…

Très sympa cette recherche ! En espérant qu'Emile Littré ne soit pas parti du sens de l'expression commune pour donner un nom original à la partie blanche qui recouvre les quartiers...

Personnellement, j'aurais appelé "écorce" la peau de l'orange (ce que l'on appelle zeste ici) , et zeste, la partie blanche qui recouvre les quartiers.

Mais nous, les français ! Pierre ;-))

Pierre Bouillon a dit…

Merci pour ce commentaire encourageant Pierre. J'ai craint, un moment, d'ennuyer mes lecteurs avec cette recherche qui m'a mené assez loin. Au surplus, l'orthographe des mots cités ( ZIST, ZEST...) est changeante: absence ou présence de la lettre "e" à la fin selon les dictionnaires qu'on consulte, ou encore selon les expressions qu'on trouve... Je me suis senti parfois comme un Petit Poucet perdu en forêt et qui peine à retrouver son chemin. Je viens de publier un Supplément à cet article. J'espère que le prochain sujet que je traiterai sera moins exigeant; mais ce sont souvent les mots qui me trouvent et qui décident à ma place !
Je vous lis régulièrement même si je néglige souvent de vous laisser des commentaires. Et pourtant je regrette moi-même de ne pas en recevoir assez.
Salutations amicales
Pierre

Pierre a dit…

Soyons positifs : Il vaut mieux ne pas avoir trop de commentaires et être agréablement surpris d'en avoir, quelquefois que d'avoir beaucoup de commentaires et être surpris de ne pas en avoir, un jour...

C'était la pensée fulgurante du jour ;-)) Pierre

NB: Vos billets sont plaisants et c'est le principal !

Cipricus a dit…

J'ai trouvé une confirmation de la définition de Littré pour "zist(e)" dans "L'histoire de ma vie" de Casanova. p.449 Tome 1 (La recente edition Laffont). La il s’agit de la peau des femmes...

Cipricus a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Par hasard j'ai découvert votre blog qui me paraît très riche, j'y reviendrai... En plus, il a répondu à ma recherche : précision sur l'emploi du mot "zist".
Je vous remercie pour votre apport à la culture française, cher Petit Poucet du Québec.
C'est un bonheur de vous lire !

Pierre Bouillon a dit…

Merci pour votre généreux commentaire. Débordé de travail j'ai négligé le blogue depuis quelques mois mais je m'y remettrai bientôt!
Pierre Bouillon
alias "Petit Poucet" :)

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai suivi un cours de cuisine cette semaine et le chef a employé le mot "zist".
Effectivement, c'est la même signification que celle que vous avez donnée du Littré.
Bien cordialement,
Nicolas

Pierre Bouillon a dit…

Merci, Nicolas, pour votre bon mot. Pierre B.

Saa Deva a dit…

Merci pour cette réponse à une de mes questions existentielles du jour!

Personnellement, en lisant les définitions de l'expression "entre le zist et le zest", j'ai pensé que c'était un peu comme entre figue et raisin. le zist est très amer et le zest est très utilisé en confiserie.

N'être ni bon comme le zest ni mauvais comme le zist, mais entre les deux, non pas en localisation physique mais en localisation idéale.

Merci pour le partage de vos trésors lexicaux comme de votre inspiration!

Pierre Bouillon a dit…

Merci, Saa Deva, pour ce commentaire intéressant.
Cordialement,
Pierre Bouillon

Elizabeth Virieux a dit…

merci, cela m'a beaucoup m'aider. Je cherche un nom pour ma société de primeur, je penche beaucoup pour le zeste et le ziste mais l'expression me plait aussi.
Elizabeth France

Rosella a dit…

Salut,
Très intéressant. Je venais d'apprendre qu'il y avait le mot "zist" et votre texte aide beaucoup.
Je vais lire vos autres textes

Anonyme a dit…

Et qu en est il de Zistonzeste dans les âmes fortes de giono?
Mystérieux, non?

Pierre Bouillon a dit…

..."Zistonzeste" chez Giono. Intéressant.